commission extramunicipale 19 nov, .... le 29, le 30

Commission extra-municipale

« Proximité, développement durable,

agriculture »

 

 

 

Compte rendu de la réunion du mercredi 19 novembre 2008

  

Etaient présents :

 

Elus : Langer Christian, Bonnet Francys, Miss Jean-Marie, Pizzio

Guillaume, Rouquette Christiane, Sauveplane Denis, Gontier Djamba

 

Invités : Llanos Gérard, Camplo Robert, Fesquet David, Mimoun Aziz,

Gosselin Martine, Muller Pierre, Clin Sylvie, Merchez Nathalie, Lhomme

André-Charles, Fesquet Vincent, Dubeth Jean-Pierre, Canalès Alain, Radiguet Jacqueline,

  

La séance est ouverte par Jean-Marie Miss à 18h30

  

Les excuses sont portées à la connaissance de la commission. A ce

propos, il est donné lecture de la lettre adressée par Jean Boulet

(Maire d'Aulas, Vice - Président de la Cdc), savoir :

 

Le 19 novembre

Monsieur le Maire Adjoint.

Nous avons bien reçu votre invitation, envoyée à Monsieur Samuel Chatard pour une commission extra-municipale le 19 novembre 2008. et vous en remercions.

 

Monsieur Chatard ne travaillant pas le mercredi après-midi. il ne nous semble pas utile de le remplacer.

La propreté urbaine concerne toutes les communes de France et de Navarre. Nous avons eu le même problème sur la commune d'Aulas.

 

Mode d'emploi suggéré aux personnes participant à cette réunion

- ouvrir la chasse aux canards.

- détruire les couvées de pigeons,

- ouvrir la chasse aux sangliers a proximité des maisons, sans oublier de prévenir les habitants des quartiers concernés et la Fédération de Chasse.

 

Pour les crottes de chiens, afficher sur les platanes qu'il ne faut pas prendre les employés municipaux pour "des pompes à merde". en cas de besoin. il me reste des affiches en Mairie d' Aulas.

 

Mettre à contribution la Police Municipale.

 

Vous en souhaitant bonne réception

Je vous prie d'agréer. Monsieur le Maire-Adjoint. l'expression de mes salutations distinguées.

Le Vice-président.

Jean BOULET

 

Compte tenu de la teneur de ce  courrier, JM Miss déclare préférer ne faire aucun commentaire

 

Rappel de l'ordre du jour : « La propreté urbaine, la divagation des animaux domestiques et la prolifération des pigeons, canards et sangliers »

 

Propreté urbaine

  

Actuellement le balayage des rues du Vigan est assuré par trois employés municipaux disposant entre autres d'une balayeuse à bout de souffle. Son remplacement est à l'ordre du jour avec un choix préférentiel pour si possible un engin électrique (moins de pollution : bruit, gaz d'échappement, coût). L'investissement serait d'environ 130 000 €. ( Un engin pourrait être mis à la disposition des services techniques pour un essai limité dans le temps pour juger des résultats à l'usage.)

Une prestation va être demandée à un prestataire privé pour le mois de décembre pour les ruelles du vieux Vigan.

 

Une autre solution : le choix entre le maintien en régie municipale ou l'appel à un prestataire de services. Rien de concret à ce jour : c'est un problème qui devra être étudié éventuellement plus tard.

  

La divagation des animaux domestiques

 

Cela concerne les chats et surtout les chiens errants. C'est un problème essentiellement de civisme de chacun. Les déjections des chiens représentent un danger permanent pour les passants et l'indifférence de certains propriétaires de chiens à ce sujet est souligné par tous les participants.

 

Les solutions ou propositions de solutions sont les suivantes :

 

- création d'une brigade cynophile de 3 employés municipaux après stage de formation en vue d'un agrément pour capture et restitution du chien seulement après acquittement du procès-verbal sinon l'animal est confié à la fourrière, administration de procès verbaux (68 €)

 

- organisation d'une campagne de sensibilisation et d'information avec la participation des vétérinaires et des associations consentantes auprès de la population, des écoles, par  campagne d'affichage, articles dans la presse, etc

 

- dans un second stade, répression avec contraventions, saisie des chiens errants avec une tentative de recensement des animaux

 

Pour les chats, la solution résiderait plutôt dans la stérilisation (coût : 50 € pour un mâle, 100 € pour une femelle) avec une aide de la SPA permettant une prise en charge de 25 € et 60 €. Des opérations de cette nature ont déjà eu lieu et se sont bien passé. Un arrêté municipal devra ouvrir cette opération qui devrait se dérouler début 2009.

 

Un dernier problème concerne les animaux morts sur la voie publique et l'appel à la SERPA organisme qui se charge de la récupération de ces animaux y compris chez les vétérinaires (convention annuelle avec la municipalité pour 3 900€ qui comprend également des tournées pour capture des animaux errants sans grand résultats aujourd'hui).

 

Canards colverts et pigeons

  

Ils se regroupent près du vieux pont, polluent sérieusement par leurs déjections qui déclenchent des dermites chez l'être humain (d'où incompatibilité avec le développement de sites de baignades) et sont des prédateurs sérieux pour les oeufs de poissons.

 

Leur nombre semble en diminution mais leur nourrissage par un certain nombre de citoyens, bien qu'interdit, leur permet de se maintenir sur place. La destruction systématique des nids doit être pratiqué.

 

On retrouve le même problème de nourrissage des pigeons qui polluent et dégradent les bâtiments. Leur nombre est en augmentation. Il faut trouver un système pour la stérilisation (pilules contraceptives ?) et la destruction des nids pour réguler le nombre de pigeons et trouver un équilibre admissible.

  

Sangliers

  

Leur prolifération se traduit par des dégâts importants et de nombreux propriétaires de jardins se plaignent à ce sujet malgré les battues administratives décidées par les Services  préfectoraux et l'intervention des chasseurs.

 

Les sangliers n'hésitent pas non plus à se rapprocher des villages et animaux et à déambuler même dans les rues !

 

La régulation du nombre de sangliers semble un problème difficile et complexe à résoudre. De leur côté, les propriétaires devraient prévoir une protection de leur terrain (clôture électrique, grillage, etc).

 

Conclusion

  

Rendez-vous va être pris avec les vétérinaires et les chasseurs pour une concertation sur l'ensemble de ces problèmes qui, loin de prêter à sourire, sont créateurs de gêne, de danger sanitaire et de (destruction) déséquilibre de l'environnement.

 

Le rapporteur : André-Charles Lhomme

 

Conclusion perso

 

en attente



20/11/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 58 autres membres