Réunion de la Cdc le 22 décembre : ordre du jour et petites nouvelles, conte rendu du 22

Ordre du jour


<!--[if !supportLineBreakNewLine]-->
<!--[endif]-->

- Audit général

- Subvention « les amis de l'orgue du Temple »

- Abattoir du Pays Viganais : Approbation du programme - marché négocié

- Acquisition en copropriété de l'ancienne maison de repos les châtaigniers

- Opération immobilières Communauté de Communes/hôpital local : maison de repos les châtaigniers / terrain des Orantes

- Complément du régime indemnitaire 2008 et 2009

- Cession de terrain aux Orantes : CDC/M. THOMAS

- Indemnisation des membres de jury d'examen : École de musique

- Etude de faisabilité pour la création d'une plateforme dédiée aux véhicules historiques

Complément d'étude relatif à l'opportunité de création d'une structure juridique associant les collectivités publiques et des investisseurs privés

- Modification statutaires du Syndicat Mixte du Pays Aigoual.. Cévennes, Vidourle

 - Adhésion de la CDC de la Vallée borgne au Syndicat Mixte

- Approbation du projet « Conception et réalisation du site Internet » avec maîtrise d'ouvrage Syndicat Mixte du Pays

- Approbation du projet « conseil d'orientation énergétique » avec maîtrise d'ouvrage Syndicat Mixte du Pays

- Haut débit : constat de carence du service public

- Délégations accordées au Président

- Questions diverses.

Le scoop : lundi à l'entrée de la salle journalistes et membres du public seront priés de se déchausser. Ne me dites pas que ça vous en bush un coin !

On ne nous dit pas tout ...


Le point n°1 de l'ordre du jour concerne l'audit : on devrait donc connaître lundi les conclusions de cet audit et l'organigramme qui devrait en découler.

Ce qui est avéré, c'est le départ vendredi dernier de Mr Molla  qui dirigeait le pôle administratif et son remplacement , en intérim pour l'instant, par Samuel Chatard.

Restent trois grands autres pôles :
- le pôle dit "service à la personne"
- le pôle dit "développement économique et touristique"
- l'office de tourisme

les deux premiers sont en principe attribués ... mais tant que ce n'est pas officiel, le troisième faut voir

pour le reste, nous devrions assister à un grand jeu de chaises musicales en janvier,comportant nouvelles affectations, changements de poste, etc sans compter (peut être) la création d'un poste de direction financière
<!--[if !supportLineBreakNewLine]-->
<!--[endif]-->

La suite a été rédigée dans la joie et le positivisme effréné !


Conte rendu d'une réunion qui n'en fut pas une



18h, ouverture du chantier.

Est donnée lecture, « compte tenu des rumeurs », de la lettre adressée par le DGS (directeur général des services) au Président de la Communauté des communes concernant l'octroi d'un congé spécial à dater du 1er février 2009 et jusqu'à sa prise de retraite. L'octroi étant accordé, le DGS est déjà parti et ce,  jusqu'au 31 janvier 2009 au titre des congés annuels. La question est posée de savoir s'il s'agit d'un congé spécial ou bien d'une sorte de mise à l'écart ou d'un licenciement sans en être un. La réponse donnée est « congé spécial » étant précisé que le DGS est remercié pour les services rendus. Point.

Le Président propose à l'assemblée d'ajouter un point à l'ordre du jour concernant une demande de subvention à propos de l'accueil des camping-cars  en Pays Viganais. A priori, pas d'opposition.

Intervention  du Maire de Saint Bresson  qui proteste contre le fait que la modification du projet de résolution se rapportant au point 14 de l'ordre du jour (envoyé la semaine précédente aux délégués), a été proposée 10 minutes avant l'ouverture de la séance.

Le Maire du Vigan fait part de ses réserves quant au respect des délais d'envoi des documents que devaient recevoir les délégués pour la présente séance.

Le Président met en cause les retards dus à l'acheminement du courrier par les services de La Poste.

Le 1er Maire-adjoint du Vigan confirme que, à son avis, les délais ne sont pas respectés. Quelques délégués appuient cette analyse de la situation.

Le ton monte, la tension aussi. Le Président de la Communauté fait part de son intention de procéder immédiatement à la clôture des débats.

Le chantier reprend et sont mises en cause les conditions de la transmission aux délégués du texte de l'audit (plus de 90 pages). Certains, l'ayant reçu par internet, signalent l'impossibilité de l'imprimer. Les interventions continuent et s'entrecroisent entre délégués et Président, délégués entre eux. On remarque notamment une certaine intensité dans les échanges entre le 1er Maire-adjoint du Vigan et le ler Maire-adjoint de Molières. Chacun veille à ce que son voisin garde ses chaussures aux pieds. L'émotion est à son comble. On ne doute plus à cet instant qu'un certain désaccord règne dans l'assemblée. On parle de tribunal administratif, on insinue, on invective. En bref, on est fâché.

Le Président met en pratique ses menaces et clôt les débats. L'ordre du jour n'est plus à l'ordre du jour et les délégués seront re-convoqués à une date ultérieure.

Il est 18h30 (approximativement).

Vient l'heure des bruits de couloir. En effet, les débats se poursuivent dans le couloir et l'on avance argument contre argument, on se rapproche dangereusement jusqu'à réduire l'environnement de certains à tout juste l'espace vital. Le Maire de Saint Bresson confirme qu'il a déjà déposé deux recours devant le Tribunal administratif. On parle de diffamation, de plaintes éventuelles, de procès, pas de progrès. On évoque le calendrier pour quinze mois à venir. Certains élus semblent dubitatifs. Eh, pardi ! on le serait à moins car il est évident que « pierre qui roule n'amasse pas mousse ».

La presse est dubitative quand à la rédaction d'un article correspondant à sa demande de réserver une page entière à la gloire de tous les élus du Pays Viganais.

On se demande ce que le « blogueur local » va bien pouvoir rédiger comme compte rendu. Lui aussi. Mais voilà qui est fait ! C'est vrai que cela pourrait s'appeler « ecce aux maux » (ou mots, comme vous voulez …c'est vous qui voyez !). Vous pourrez remarquer cet art subtil afin de ne citer aucun nom. On ne sait jamais, il y avait peut être des « sans-papiers » dans la salle à cause des Services postaux qui, sans faire un pli, semblent emprunter des voies incertaines pour acheminer les missives qui leur sont confiées.

Y-a-t-il une morale dans (ou à) cet épisode, reflet de la vie en Pays Viganais ?

La question est judicieuse, la réponse hasardeuse.

Evoquons les conséquences immédiates et n'hésitons pas à extrapoler pour le reste.

Il n'y aura pas d'autre réunion de la Cdc avant la Saint Sylvestre.

L'évocation d'une possible subvention de 51 000 €  est caduque puisque le délai pour sa confirmation ne pourra être respecté (31 décembre 2008).

En ce qui concerne le problème de l'adsl sur six petites communes du Pays Viganais, il est considéré comme reporté sine die.

La restructuration des Services de la Communauté est retardée de … on ne sait pas trop.

Ce qui semble probable :

Nouvelle convocation de la Cdc pour le 7 janvier avec le même ordre du jour mais sans l'audit.

Envoi d'un exemplaire de l'audit à toutes les mairies pour mise à disposition du public (consultation sur place) et envoi d'un exemplaire aux délégués qui l'avaient reçu par internet, le tout d'ici la fin de la semaine

Le débat sur l'audit est clos. Ne seront présentées au vote des délégués que les résolutions correspondant à des engagements. L'audit reste de la seule compétence de l'exécutif , aucun vote n'étant prévu par la loi pour ce genre de document.

Mon avis très perso. Encore que se plaisent à répéter quelques uns : POSITIVONS ! Et vogue la galère …


Ma conclusion


Bonnes gens, vous qui avez bon cœur,

Ne soyez pas tant moqueurs

Si vous les avez voulus

Ayez pitié des pauv'élus.

 

Si vous les voyez s'étriper,

Se narguer et s'écharper

A qui mieux mieux

Et des coups n'être pas fesse-mathieux,

 

Sachez que vos intérêts sont en jeu

Ne jouez pas les boutefeu.

De vous n'ont que faire

Si seul compte l'alimentaire.

 

Les voici qui se déchaînent,

Prônant l'imprécation et la haine,

Maniant l'injure et la menace,

Ils s'essaient au pancrace !

 

Là, on célèbre la fraternité

Quand ici c'est la férocité.

Mon propos est outrancier ?

Pas tant qu'ils ne le sont en leur atelier.

 

Bonnes gens, vous qui avez bon cœur,

Ne soyez pas tant moqueurs

Si vous les avez voulus

Ayez pitié des pauv'élus.












17/12/2008
30 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 58 autres membres