Ils l'ont promis : le tourisme (12 mai)


Le tourisme

 



Entre l'Aigoual et Nava­celles notre territoire offre de nombreux atouts touristiques.

 

Le tourisme est un domaine qui relève de la compétence intercom­munale.

 

Néanmoins, par la voix de ses délégués, Le Vigan sera, dans le cadre de l'office de tourisme communautaire et en collaboration avec les communes concernées, le moteur de nombreux projets touristiques.

 

Le projet interdéparte­mental "grand site" du cirque de Navacelles est en cours d'élaboration. Avec un impact considérable sur notre territoire, il sera poursuivi et accompagné d'une mise en valeur du causse de Blandas (Maison du causse, site d'interprétation, etc.).

 

La commune du Vigan est située sur le trajet d'une des variantes des chemins de Saint-Jacques­-de-Compostelle qui, du Puy-en-Velay à Saint-­Guilhem-le-Désert, traverse l'Aubrac et le massif de l'Aigoual.

 

On connaît l'engouement du public pour ce type d'itinéraires et le développement que génère sa fréquentation :

·    demande de structures d'accueil ;

• besoin d'un service "trans-bagages" pour les randonneurs souhaitant se libérer de leur fardeau durant les étapes.

 

Le Pays Viganais étant déjà fortement fréquenté par les amoureux des balades pédestres, nous accom­pagnerons ce projet de chemin de Saint-Jacques en balisant son trajet, en réservant un accueil spéficique aux randonneurs empruntant son circuit et en réhabilitant le gîte d'étape.

 

Mais il y a bien d'autres secteurs d'activités touris­tiques.

La commune développera sa force de propositions et de soutien aux associations porteuses d'actions d'intérêt régional ou national telles que le Festival de musique, la Course aux étoiles, le Stage international d'aïkido, le Festival de la randonnée, le sport auto­mobile, le cyclisme, la Foire de la pomme et de l'oignon, les Journées mycologiques, la Main verte au château. etc.

Chaque mois, des rendez-vous importants rythmeront l'animation de la commune et de la région.

 

L'accueil ne sera pas oublié : aussi serons-­nous particulièrement attentifs, toujours dans le respect des réglementa­tions en vigueur, au maintien et au dével­oppement d'une hôtell­erie de qualité indispens­able à la bonne fréquentation touristique

 

La vallée de l'Arre, dotée d'une voie verte reliant Molières-Cavaillac à Alzon, deviendra un axe de développement pour plusieurs projets d'intérêt touristique :

 

·   Arre et son industrie de la soie ;

  Bez et une probable exploitation spéléologique, comme le laissent espérer de récentes découvertes ;

  Aumessas, un village de charme étroitement lié à l'histoire de la voie ferrée, etc.

 

Dans la Bréaunèze, nous serons attentifs au projet de plan d'eau soutenu par les communes de Mars et de Bréau.

 

Bien d'autres projets publics ou privés émergeront. Ce sera notre rôle de les accompagner pour les inscrire dans une charte de valorisation du territoire chaque fois qu'ils seront porteurs de richesses et d'emplois, dans le respect de notre environnement et de notre identité.

 

Notre tourisme est essentiellement un tourisme de nature. Il est générateur d'emplois. Nous aurons à coeur d'amplifier les efforts entrepris pour son développement en ayant toujours pour objectif la qualité de l'accueil proposé et l'allongement de la saison de fréquentation touristique.




11/05/2008
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 58 autres membres