Anticipation (16 juin) humour cévenol décadent (caricatures)


I had a "nightmare"



Nous sommes en mars 2014.


Six ans se sont écoulés et les élections municipales sont à l'ordre du jour. Les élus municipaux se représentent toutes opinions confondues. Bien sûr, le maire et ses adjoints sont sur le terrain pour convaincre les électeurs qu'ils ont su résister aux charges qui leur avaient été confiées en 2008 bien que ... les années aient fait leur oeuvre et les soucis aussi.

Car, en six ans,  Le Vigan a bien changé. Il compte désormais quatre tours de 40 étages, six tours de 30 étages, 8 hôtels, 12 supermarchés, 31 maisons de retraite, une salle de spectacle de 1 500 places.

Une ancienne friche industrielle achetée en 2008 a été rasée et une réserve comprenant des locaux d'accueil a été construite pour parquer les derniers cévenols authentiques qui ont mis en place une surface de vente de souvenirs et produits locaux fabriqués dans des pays à moindre revenus.

Un héliport a été installé sur le toit de la mairie.

Le centre ville est interdit à la circulation et le parc des châtaigniers a été transformé en parking pour les voitures qui roulent désormais au biobulbe (une vraie révolution : il s'agit d'un carburant nouveau extrait de l'oignon doux)

Les écoles ont disparu, chaque enfant étant doté sous la peau à la naissance d'une puce autoconnectable pour assurer son évolution physique, intellectuelle et morale dans les meilleures conditions.

Le château d'Assas a été transformé en centre de premier secours pour les victimes de la pollution.

Au titre de l'énergie, 324 éoliennes ont été mises en place sur les sommets environnants.

Pour libérer du terrain, la Communauté de communes a été déplacée à Vissec et ne comporte plus que deux communes : Le Vigan et Vissec.


Une Maison des Conflits a été mise en place comprenant plusieurs salles selon la nature des conflits à traiter entre élus et un  funéranium complète le tout.

L'Arre a été recouverte d'une chape de béton pour y installer des casinos, un  parc d'attraction et une serre -musée dans laquelle sont exposées les espèces végétales aujourd'hui disparues.

La route reliant Montpellier au Vigan est une autoroute à huit voies, réalisée grâce à la disparition du Rey complétement rasé au nom de l'intérêt collectif.

Une seule ombre au tableau : on a constaté une évolution physiologiques au sein de la population. Moi même ...




et j'habite sur les hauteurs !

Or donc, disposant d'un cyglotron à diode inversée, j'ai pu anticiper les effets du travail accompli par l'équipe du maire et de ses adjoints et notamment prévisualiser les portraits qui orneront leurs affiches électorales. Ne vous moquez pas, vous serez semblables !

Braves gens, citoyens, citoyennes, Viganais de la nouvelle ère, regardez bien ces visages marqués par le labeur et  les miasmes des Nouvelles Cévennes que nous envie la France entière.

N'ayez pas peur !  Mais éloignez tout de même les enfants !

Voici donc tels qu'ils seront et tels que nous serons en 2014 .

Vivent les Cévennes ! Vive la France !












Ces photos sont copyright




























Une dernière recommandation : si on me demande, je ne suis pas là !





15/06/2008
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 58 autres membres