Le commentaire du siècle 17 mars

Analyse qui se veut objective de la situation

 

Comparatif entre les premiers  tours des législatives 2007 et des municipales 2008

On peut rétorquer que ce n'est pas comparable mais c'est pour le moins indicatif  d'une certaine évolution

 

Législatives 2007 ( principales organisations) Nbre d'exprimés : 1817 sur 3168 inscrits

UMP : 644

PS : 555

PCF : 108

FN : 77

LCR : 85

Modem : 69

Verts : 75

Restant : 204

Si on se fie aux législatives qui sont tout de même des élections éminemment politiques, on peut dire que le PS seul a un potentiel d'environ 28 à 30 %, le PCF de 6 %,  la gauche (disons « autrement ») 9%, la droite (modem compris ) 43%. L'abstention était important : 40 %

 

Municipales 2008  Nbre d'exprimés : 2110 sur 3140 inscrits

Chalande : 310  (14,6%)

Doulcier : 700 (33,1%)

Druyer : 305 (14,4%)

Duprat (PS) : 593 (27,8%)

Ressiguier (PCF + partenaires) : 207  (9,8%)

Taux d'abstention : 31 %

 

Conclusion : le PS se maintient à un poil près et le PCF + partenaires récupère des voix de la gauche « autrement ». Quand au reste y compris les 300 votants supplémentaires ? Bien malin qui peut dire qui est allé où, vu que sur les trois autres listes il y avait un doux mélange des tendances. Ce qui confirme que la personnalité des têtes de liste joue un rôle qui dépasse le cadre politique classique. Finalement Le Vigan est une petite ville et tout le monde se connaît à peu près  (vérité dite de La Palice).

 

 

Allons-y liste par liste !

 

Liste Chalande : premier tour 310 deuxième tour 207 soit 103 de chute parties probablement sur la liste Doulcier

Liste Druyer : premier tour 305 deuxième tour 229 soit 76 de chute parties elle aussi probablement dur la liste Doulcier

Liste Duprat : premier tour 593 deuxième tour 743 soit un gain de 150 ( au premier tour PCF + partenaires 207) soit un report à 75 % des voix de la liste Ressiguier (- 57 voix)

Liste Doulcier : premier tour 700 deuxième tour 1023 soit un gain de 323 voix (si on fait l'addition 103+76+57+92 on obtient 328 !!!!!!!!(les 92 sont les expromés en plus du deuxième tour) Et comme le nombre de bulletins nuls a très très peu évolué …

 

Dernière heure au passage

 La mise en place du nouveau conseil municipal avec élection du maire, des adjoints, etc se fera dimanche matin 23 mars.  

 

Revenons à nos moutons !

 

Les listes Druyer et Chalande ont chacune un(e) élu(e). Auront-ils la constance d'assister pendant six ans aux différentes réunions et d'essayer d'appréhender tous les dossiers. Pas commode la vie de célibataire municipal ! Et si nos oreilles ont bien sifflé, Benjamin Chalande n'habite plus le Vigan, n'y travaille pratiquement plus et chercherait à céder son magasin. Si c'est exact …

 

La liste Duprat avec ses cinq élus va se trouver peu ou prou « hors du coup » d'autant qu' à force de se vouloir les « purs », les « vrais » ils n'ont pas facilité les choses pour la suite des évènements ( le fameux tract du samedi matin 8, œuvre, dit-on, du directeur de campagne de la liste) a « fait mal » !

 

La liste Doulcier forte de ses 20 élu(e)s roule carrosse. Il reste quatre membres de l'ancienne équipe (suivez mon regard quant aux arguments utilisés sur cet état de fait). Il y a tout de même 16 petits nouveaux  qui, normalement, devraient « booster » l'homme Eric !

Une question se pose toutefois mais nous y reviendrons : est-il souhaitable que le maire du Vigan soit en même temps le président de la Communauté de Communes même si Le Vigan représente le pôle central du Pays Viganais ? A ce sujet, l'affrontement Canayer-Doulcier promet … à moins que .. Cette question fera l'objet

d'une réflexion spécifique.

 

Quid du PCF et du PS

 

Le PCF n'a plus aucun élu dans la municipalité du Vigan. Le coup est rude mais à cela rien détonnant. Le climat entre "camarades" ne m'a pas paru des plus sereins dimanche soir mais à eux de régler leurs problèmes ou leurs comptes. Inutile d'en rajouter.

 

Le PS viganais, c'est une autre affaire ! Tout a été organisé pour écarter toute candidature qui n'aurait pas l'imprimatur nimoise du "5ème étage". On connaît la suite sans qu'il soit besoin d'insister sur la stratégie employée pour ce faire. Du placard au "silence sur les rangs" ... tout y est passé et les Viganais ont assisté, sidérés, à un spectacle organisé de main de maître par un directeur de campagne incomparable.

Alors, que va-t-il se passer ? La section actuelle regroupe Le Vigan et les communes environnantes. Où une section purement viganaise se crée, reprise en main dans le cadre d'une "refondation"  comme on dit, ou les choses continueront comme si de rien n'était et alors on verra les militants s'égayer dans la nature. En attendant, le Connseil Général peut se vanter d'avoir perdu son plus important "bastion" des cévennes. Aléa jacta est.

 

Finalement

 

 

- qu'est-ce que tu regardes , dis Monsieur ?

- s'il y a des épines !

 



17/03/2008
14 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 58 autres membres