Nouvelles aveyronnaises (2 juillet)

 

 

La So­ciété Vincent Cadeaux, après avoir quitté Le Vigan, s'est installée sur la zone d'activité départementale à la Cavalerie. Voici quelques nouvelles de l'évolution de cette société désormais aveyronnaise.

 

C'est Pierre Vincent qui a créé cette entreprise en 1976 au Vigan, avant de  s'agrandir près d'Avèze en construisant un bâtiment de 18 000 m2.

 

En 2005, ces locaux sont dé­clarés non-conformes en ce qui concerne les nouveaux disposi­tifs anti-incendie obligatoires pour les stockages de marchandises.

 

Le coût de la mise aux nor­mes est très important et aucun accord n'intervient entre la Société et les structures administratives départementales et locales (sur ce plan, j'en reste là ne connaissant pas ou très mal ce qui s'est passé exactement) .

 

Ne pouvant  rester sur le site (quelqu'en soient les raisons), les res­ponsables de la société se sont mis à la recherche d'un nou­veau terrain et, tant qu'à faire, en bordure d'autoroute, le tout pour y construire un bâtiment neuf … et aux normes.

 

Il fut un temps question de la zone de Gallargues en­tre Nîmes et Montpellier  quand une opportunité se présenta :  la zone d'activité départementale de La Cavalerie. Contact est pris avec le Maire de Millau et les élus aveyronnais.

 

On connaît la suite.  Construction d'un bâtiment de plus de 2 hectares, transfert du Vigan  et installation. Création de prés de 70 emplois nouveaux et apport économique non négligeable pour les communes environnantes.

 

La société Vincent Cadeaux continue désormais on activité à partir de sa base de La Cavalerie : commercialisation  d' articles de décoration intérieure. Concernée comme d'autres par la  «mondialisation», la Société a su évoluer, semble-t-il,  pour prendre en compte les nouvelles règles du jeu.

 

C'est aujourd'hui  un catalogue de près de 4000 références en permanence, alimenté par les  designers de la société. Les produits sont fabriqués aux quatre coins du Monde, regroupés sur la plate forme aveyronnaise et redistribués en Europe. Une  filiale de distribution existe également en Italie

 

La Société a réalisé en 2007 un chiffre d'affaires de 19 millions d'euros (en hausse de 2,5% par rapport à 2006).

 

Enfin, une parcelle serait réservée sur la zone d'activité départementale en vue de la construction d'un « showroom » de 500 m2.

 

Inutile d'insister en ce qui concerne l'aspect  « paysviganais », les retombées (si on peut dire) économiques et « the big problem » de ce qu'il convient de faire à propos de la « friche industrielle ». Acheter, ne pas acheter, à quel prix, pour faire quoi (après travaux … de remise aux normes) et y mettre qui ?

 

38 000 m2 (terrain compris), ce n'est pas rien !

 

Ce qui est évident, c'est la nécessité pour la Communauté de communes de jouer sans restriction la transparence vis-à-vis des 10 000 habitants du Pays Viganais.

 

 

Contribuable sachant  d'où il vient et ne sachant pas où il va



02/07/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 58 autres membres